L'élevage du Voile Blanc 

Le Chien Loup de Saarloos

Origine

Leendert Saarloos (1884-1969) aimait la nature et tout spécialement les chiens. Il était cependant d'avis que les chiens étaient trop humanisés et, en sa qualité d'amateur du berger allemand, il avait l'intention de revivifier dans cette race les dispositions naturelles afin d'obtenir un meilleur chien d'utilitéDans ce but, il croisa le mâle berger allemand Gerard van der Fransenum, un chien de type prussien classique, avec Fleur, une louve originaire de la branche sibérienne du type européen (1932).

Par accouplement des descendants avec le père, il obtint une population de base dont les animaux étaient porteurs de plus d'un quart de sang de loup. Au cours de la phase expérimentale suivante, grâce à une sélection sévère, il créa une nouvelle race, le chien-loup européen .

Des exemplaires sélectionnés de cette nouvelle race donnant satisfaction comme chiens d'aveugle, on crut en premier lieu que cette race serait apte à cet emploi. Mais un apport augmenté de sang de loup, avec le temps, l'hérédité utilitaire de l'aïlleul Gerard se perdit et il devint évident que cette race était en général peu apte au travail de chien d'utilité et en particulier à celui de chien d'aveugle.

Le patrimoine de Leendert Saarloos, non pas un chien d'utilité, mais un chien doté de qualités naturelles, fut reconnu comme race en 1975. En l'honneur de son créateur, on lui donna à l'époque le nom de "chien-loup de Saarloos", distinction bien méritée.

Dès lors, c'est la "Nederlandse Vereniging van Saarlooswolfhonden" (association hollandaise du chien de loup de Saarloos) qui fut chargée de défendre les intérêts de cette race, entre autres en rédigeant le nouveau standard.

Caractère

Le Chien-Loup de Saarloos est très méfiant et craintif envers les étrangers. Il n’aime que rarement être caressé par des personnes qu’il ne connaît pas. Une fois sa confiance acquise, il sera très proche de vous et très affectueux. Il a également un instinct de meute très poussé, ce qui lui donne un besoin presque vital de fréquenter d’autres chiens. Il peut également avoir l’instinct de prédation très développé. Il faudra donc éviter de le faire cohabiter avec les petits animaux.

Physique 

 

Le Chien-Loup de Saarloos a un physique très lupoïde. Sa taille moyenne est de 70 cm pour 35 kilos en moyenne. Il a une épaisse fourrure un peu rêche avec un sous poil abondant. Ses couleurs peuvent varier du gris de loup au brun forêt en passant par le sable charbonné. Ses yeux sont généralement ambre voir jaune.

 

Santé

Le Chien-Loup de Saarloos a plusieurs maladies et il est donc important de sélectionner un élevage qui fait les tests de façon sérieuse et qui ne fait reproduire que ceux qui ont obtenu de bons résultats. Il est touché par le nanisme, la dysplasie, la myélopathie dégénérative et les tares oculaires. Mis à part cela, c’est un chien robuste qui peut vivre dehors très facilement s’il y est habitué. S’il vit dehors en permanence, il faudra veiller à ce qu’il ne développe pas une forme de méfiance.

Education

 

L’éducation du Chien-Loup de Saarloos est de loin la plus difficile. Il ne faudra pas hésiter à demander de l’aide auprès de propriétaires de cette race. Il faut s’armer de patience et ne pas en attendre trop, trop vite. Il s’apprivoise mais ne s’éduque pas.

Le maître idéal 

Le maître idéal d’un Chien-Loup de Saarloos n’est pas Monsieur et Madame tout le monde. Cela sera peut-être 1 personne sur 100. Voilà pourquoi il y a malheureusement tant d’abandons de Saarloos en ce moment. Les gens ne se rendent pas compte qu’il n’est pas un chien comme les autres. La sélection des adoptants sera prise très au sérieux et sera effectuée avec rigueur et sévérité. Le maître idéal doit avoir au minimum un autre chien de grand gabarit dont l’éducation est déjà faite. Effectivement, le Saarloos est un chien de meute et il serait malheureux seul. Il faudra aussi avoir le temps de travailler la solitude. Le Saarloos peut être très TRES destructeur. Ce n’est pas un grand sportif contrairement au Chien-Loup tchécoslovaque. Il adore partager le canapé avec vous.

La race à mes yeux 

Malgré mes nombreuses formations et lectures sur le comportement canin, aucunes n’ont pu me venir en aide lors de l’apprivoisement de Meika. Oui, vous avez bien lu, un Chien-Loup de Saarloos s’apprivoise et ne se dresse pas. Il faut perpétuellement se remettre en question. Si cela ne va pas, c’est que vous avez commis une erreur. Il faut l’accepter comme il est et être heureux de chaque chose que vous obtiendrez de lui. Attention, il ne faut surtout pas le laisser dans le jardin et attendre qu’il vienne vers vous. Il faudra vous “battre” pour gagner sa confiance. Une fois celle-ci acquise, vous aurez une complicité qu’aucun autre ne pourra comprendre et je souhaite à tout le monde de connaître cela un jour.

Berger Blanc Suisse

Chien-loup de Saarloos

Vous souhaitez adopter un chiot de l'élevage?

Répondez au questionnaire ci dessous

Contactez Emi

info@lemondedemi.comBE066.5959438 - HK01220063 - Jodoigne

  • Instagram
  • Youtube
  • Facebook

© 2016 Le monde d'Emi, créé par Emi.